LES ARTIFICES DU GOUVERNEMENT.

Publié le par Blog des adhérents & sympathisants UMP à Jouy le

A retenir

> Malheureusement, le chômage a encore progressé au mois de juillet. Jamais la France n'a compté autant de demandeurs d'emploi dans son histoire.

 

> Le recours aux contrats aidés et les radiations des listes de pôle emploi sont pourtant à leur plus haut niveau historique.

 

> Il faut libérer le travail pour créer des emplois, en baissant de 10% les charges sociales, en mettant fin aux 35 h, en créant un contrat de travail unique.

 

 

> L'inversion de la courbe du chômage n'est pas un pari de communication.

 

> Nous devons refuser le piège de communication indécent dans lequel François Hollande essaye de nous enfermer : l'inversion de la courbe du chômage n'est pas un pari, n'est pas un jeu- il y a des millions de Français qui sont touchés par ce fléau-il est très déplacé d'en faire un feuilleton.

 

> Il va de soi qu'à l'UMP chacun souhaite que cette inversion intervienne le plus tôt possible, pour le bien de notre pays, et surtout que cette inversion ne soit pas une parenthèse éphémère mais s'inscrire dans le long terme.

 

> Le chômage continue sa forte hausse.

 

> Malheureusement, le chômage continue sa forte hausse : au mois de juillet, il y a eu 6300 demandeurs d'emploi en plus pour la catégorie A, 55000 demandeurs d'emplois supplémentaires pour les catégories A,B,C.

 

> Depuis l'élection de François Hollande, il y a eu 1137 demandeurs d'emploi par jour. Aujourd'hui il y a plus de 5 millions de personnes sans emploi, ce chiffre d'une ampleur inédite est catastrophique. Il est bien sûr la conséquence d'une crise durable, mais aussi d'une politique économique néfaste pour l'emploi car basée sur un matraquage fiscal ( plus de 30 milliards) qui asphyxie les entreprises et étouffe les ménages.

 

> Alors qu'il n'y a jamais eu autant de demandeurs d'emploi dans notre pays, il y a quelque chose de gênant à entendre Jean Marc Ayrault déclarer que << les chiffres du chômage du mois de juillet constituent un encouragement pour poursuivre dans la voie tracée>>.

 

> Le chômage augmente alors que les contrats aidés et les radiations sont au plus haut.

 

La hausse du chômage est d'autant plus inquiétante qu'en parallèle le Gouvernement utilise à plein des leviers qui masquent la réalité de la gravité de la situation :

 

> Le recours massif aux contrats aidés ( 540 000 sur l'année 2013 ). Ces contrats, concentrés sur le secteur non marchand, ne permettent de créer des emplois durables, et sont financés par la dette et l'impôt pour un coût supérieur à 2 milliards d'euros.

 

> La hausse des radiations administratives : + 54000 sur le seul mois de juillet 2013. Jamais ce chiffre n'avait été aussi élevé ( + 31,5%  sur un an ) dans notre histoire ! Cela montre qu'en fait la sitution ne s'améliore malheureusement pas : Les personnes radiées sortent certes des statistiques, mais restent des personnes sans emploi dans la plus grande difficulté.

 

l'équipe UMP

 

Louis  PENE    Nadège  CORNELOUP

Publié dans ACTUALITE NATIONALE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article